L’incroyable Hulk

  • Réalisateur : Louis Leterrier
  • Date de sortie française : 6 juin 2008
  • Société de production : Marvel Studios & Valhalla Motion Pictures
  • Acteur principaux : Edward Norton, Liv Tyler, Tim Roth, William Hurt
  • Durée : 114 minutes
  • Budget : 150 millions de dollards
  • Box office mondial : 263,4 millions de dollards

Synopsis :

Le scientifique Bruce Banner cherche désespérément un antidote aux radiations qui ont créé Hulk. Il vit dans l’ombre et parcourt la planète à la recherche d’un remède. La force destructrice de l’incroyable Hulk attire le Général Thaddeus E. Ross et son bras droit Blonsky qui rêvent de l’utiliser à des fins militaires. Ils tentent de développer un sérum pour créer des soldats surpuissants.

Ce qu’il faut retenir :

Marvel Studios, n’ayant pas les droits cinématographiques du personnage, à proposé un deal. Le studio produit le film et les recettes iront a Universal. En contre partie, Marvel a également demandé d’utiliser le personnage pour son univers connecté pour la suite. Universal accepta, mais seulement dans les films non-solos. C’est pourquoi, depuis ce film, Hulk n’apparaît jamais seul. Voilà pour la petite histoire.

Néanmoins, comparé à son prédécesseur Iron Man, il contient beaucoup plus de clin d’oeils à l’univers. Lors du générique de début, le nom de Stark Industries et le S.H.I.E.L.D. se font entrevoir au milieu du flashback du professeur Banner. Puis, bien sûr, le sérum qui a servi à la création de l’antagoniste du film n’est autre que le sérum “Super Soldat” dans Captain America. La scène post générique, quant à elle, nous montre une discussion entre le général Ross (qui devient Hulk Rouge dans les comics) et Tony Stark envoyé par le S.H.I.E.L.D. C’est d’ailleurs cette scène qui nous pousses à placer L’incroyable Hulk quatrième dans la chronologie Marvel. Car dans la suite, Iron Man n’est plus le chouchou de Nick Fury et est renvoyé du projet “Avengers”.

Ce que nous avons retenus :

Après le très mitigé Hulk par Ang Lee de 2003, Marvel pariait très gros pour cette version du monstre vert à la sauce francaise. Louis Leterrier nous offre ici une version plus sombre et tumultueuse du personnage. Aidé de très prèt par Edward Norton (qui a participé à l’écriture du scénario), L’incroyable Hulk tire plus vers un gros film d’action que de super-héros.

Le casting cinq étoiles aurait dû donner des ailes à ce second opus de l’univers au cinéma. Emmené par la star d’American History X et Fight Club, Tim Roth se montre également sous une superbe préstation. Le coup dur vient surtout de Liv Tyler, pourtant habituée à ce genre de position mélodramatique (On retient surtout Armageddon et le Seigneur des anneaux). Son jeu d’acteur nous demande simplement si son personnage était écrit comme cela ou si elle ne savait pas exactement ce qu’elle faisait sur le plateau. Vide d’émotions et un visage à la Scarface, ce poid lourd rends le spéctateur très mal à l’aise.

Pourquoi ce changement d’acteur :

Un second opus était en chantier. Mais, suite à un désaccord sur la vision du personnage dans le futur, Marvel Studios décida de se séparer de l’un de ces seuls point fort. Parce qu’il faut avouer que Norton à très bien détaillé les parcèles de mystère entourant Hulk, mais aussi celui du Docteur Banner. Car, n’oublions pas, que dans l’univers comics Marvel, Le professeur Banner fait parti du top 10 des personnages les plus intelligents. On est malheureusement bien loin d’un Banner tel quel depuis Thor : Ragnarok.

Notre note : 6,5/10

Accueil Forums L’incroyable Hulk

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Anonyme, il y a 1 mois et 2 semaines.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.