Guide de survie du Geek par Nicolas Kalogeropoulos mon avis !

Logo Guide de survie du Geek

Nicolas Kalogeropoutos est comme vous, il a l’ADN du geek, il fait des trucs que personne ne comprend et vient d’écrire le Guide de survie du Geek !

Logo 2 Guide de survie du Geek

Caractéristiques :

Format : Broché
Nb de pages : 187 pages
Poids : 204 g
Dimensions : 13cm X 20cm
Date de parution : 19/06/2018

 

Présentation  :

6 preuves que ce guide parle de vous :

  1. Vous vous énervez chaque fois qu’il y a un ordinateur dans un film parce qu’il n’est pas réaliste alors que 99 % des gens s’en foutent.
  2. La plupart des gens pensent que vous êtes asocial, alors qu’en fait vous êtes simplement très feignant.
  3. Au travail, vous êtes persévérant. Quand on est capable de jouer 300 heures à un jeu pour le finir à 100 %, c’est qu’on est capable d’aller au bout d’un projet et de le faire bien. La différence, c’est qu’il faut mettre un pantalon.
  4. Vous vivez dans le déni depuis qu’on vous a dit que le porte-clés Pikachu, passé 11 ans, ça le fait plus du tout.
  5. Vous utilisez la Force pour étrangler à distance quelqu’un qui vous énerve.
  6. Vous habitez en coloc… chez votre mère.

Mon avis sur le Guide de survie du Geek  :

Il est clair que Nicolas Kalogeropoutos est un Geek, mais pour bien remettre les choses en place, un Geek c’est quoi ? Rappelons que c’est une personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, souvent liés aux « cultures de l’imaginaire » (certains genres du cinéma, la bande dessinée, les jeux vidéo, les jeux de plateau, etc.), sans oublier la technologie et l’informatique. Il est bien de le rappeler car bien souvent, cet être est confondu avec Gamers, nolifes, Otaku… Pour ma part, je suis un Geek Gamers, cinéphiles !

Je me perds, pardon !

La question que vous vous posez c’est « Heu, on est bien sur une critique là ? ». Alors oui je m’égare un peu, mais c’est pour mieux vous retrouver. L’auteur développe tous les stéréotypes du Geek pour s’en moquer ouvertement. Genre pas de douche, pas d’ami à part en ligne, vit chez Papa et Maman… On y trouve aussi de bonnes surprises auxquelles moi-même je n’avais pas pensé comme :

  • « Un boulot, c’est un peu comme un RPG. Il y a des missions à accomplir, des boss, des PNJ, et puis chaque jour vous prenez des points d’expérience pour monter en level. Et en plus, à la fin, vous êtes payé. » Vu comme ça c’est motivant, non ???
  • Des qualités à mettre en avant comme la persévérance. Ben oui, si vous pouvez jouer 300 heures à un jeu pour le finir à 100 %, vous êtes capable d’aller au bout d’un projet professionnel ! Sans oublier la créativité que l’on développe avec Minecraft ou les Legos, l’autonomie, la créativité… Je ne vais pas tous les détailler pour vous laisser la surprise.
  • Des preuves que les papas Geek sont formidables, enfin c’est ce qu’on dit ! Ah pardon, vous voulez une preuve ? Un papa Geek connait bien les dessins animés et les choisira pour ses enfants. De plus, il les regardera sûrement avec eux (ben oui, faut pas oublier des références). Si ça ne vous suffit pas, rappelons qu’avec un Papa Geek, les cadeaux plairont toujours aux enfants et puis si ce n’est pas le cas, ça plaira au père qui transmettra sa joie aux enfants et vous connaissez la suite !

Le livre est structuré en parties qui sont :

  1. Le Geek cherche du boulot
  2. Le Geek apprend les codes du travail
  3. Le Geek cherche l’amour
  4. Le Geek se fait des amis
  5. Le Geek se rachète une vie sociale
  6. Le Geek devient parent (cette partie rappelle l’autre livre de l’auteur)
  7. Bonus

Globalement, je me suis bien marré et je l’ai dévoré. C’est bien structuré et bien écrit. Mon seul regret vient de certaines listes qui sont une suite logique et non des sujets différents. Comme par exemple cette liste-là :

Guide de survie du Geek défaut

 

Donner votre avis !