Test Quantum Break Xbox one

quantum-break-horizontal-key-art

Annoncé au lancement de la Xbox One à l’E3 2013, le jeu a subi d’importantes modifications depuis sa première présentation, cependant le thème principal est resté le même : “jouer” avec le temps. Le studio finlandais Remedy Entertainement à l’origine du titre a déjà oeuvré sur Max Payne et plus récemment Alan Wake, alors l’attente suscitée auprès des joueurs était forte.

ÉDITEUR :
Microsoft
DÉVELOPPEUR :
Remedy Entertainement
TYPE :
Aventure-action
MULTIJOUEURS :
Aucun
DISQUE DUR :
À partir de 45,72Gb
SORTIE :
05 Avril 2016
CLASSIFICATION :
A partir de 16 ans

Achetez ce jeu sur Xone

Quand le temps s’emmêle ou s’en mêle…

Notre spoiler restera très léger : vous êtes Jack Joyce, qui, après l’appel d’un ami, revient dans la ville de Riverport. De retour sur place, votre avatar retrouve cet ami, Paul Serene, à l’université de la ville, où ce dernier présente sa dernière expérience basée sur l’exploration du temps. Vous l’avez compris, rien ne se passe correctement et la réalité temporelle subit une “fracture” qu’il faut réparer avant que le temps ne disparaisse. Bien décidé à remettre les choses dans l’ordre, il faut lutter contre Monarch, une organisation dont le but n’est pas le même que le vôtre. Nous n’en dirons pas plus et vous laisserons découvrir la suite de l’intrigue par vous même, mais le studio a laissé sa signature habituelle à travers un scénario bien ficelé.

La capacité de vision

La capacité de vision

Afin d’illustrer au mieux la narration léchée de son jeu, les développeurs ont découpé leur récit en 5 actes séparés par un “choix important”. Chacun de ces choix est suivi d’un épisode de la série tournée spécialement pour le jeu ! Le casting est pour l’occasion assez impressionnant : Shawn Ashmore, Aidan Gillen, Dominic Monaghan, Lance Reddick,… Le jeu y gagne en réalisme et en profondeur. Et ce mélange jeu ponctué de vidéo plus vraie que nature illustre parfaitement la volonté du studio de créer un scénario prenant.

Ce système a cependant ses limites et ces “choix importants” n’ont au final qu’un impact limité sur l’histoire. En effet, le déroulement des faits sera modifié selon vos décisions mais les scénaristes ont tout de même dû suivre un fil conducteur et il n’est pas possible de trop s’en écarter. Cet avis est toutefois pointilleux car on se retrouve vite pris dans le récit.

La vue est sympathique

La vue est sympathique

Jeu ou série?

Chaque épisode de la série vous fait poser la manette pendant un bon moment afin de suivre le cours des choses. Le découpage vous fait reprendre la manette au moment même où la série s’arrête, rendant la frontière assez floue, ce qui est un concept pour le moins intéressant.

Le gameplay, relativement aisé à prendre en main, n’est cependant pas exempt de défauts. Toutes les touches ont une utilité, il faut donc trouver le bon rythme pour jongler entre les différentes aptitudes de Max et si les premiers combats sont une simple mise en bouche, certains affrontements demanderont d’être plus prudent et/ou efficace dans l’usage des capacités du héros. De plus, lors des fusillades, notre avatar se met à couvert automatiquement, ce qui engendre parfois des bugs de collision, cependant rien de rédhibitoire.

Les doublages, ainsi que la bande sonore sont de bonne facture et dans le ton de l’aventure.

Graphiquement, le jeu est vraiment magnifique, malgré tout, certaines textures s’affichent en retard, donnant des impressions brouillonnes par moment. La modélisation des acteurs est quant à elle, sublime.

On sait déjà que quelque chose ne va pas fonctionner comme il faut...

On sait déjà que quelque chose ne va pas fonctionner comme il faut…

 

Graphismes :

Malgré quelques ratés, le jeu fait honneur à la console de Microsoft et aux acteurs qui ont prêté leurs traits aux personnages.
Attention, les photos tirées du jeu ne rendent pas du tout hommage au jeu…

15/20

 

Jouabilité :

Assez simple à prendre en main, certains combats sont plus difficiles que d’autres et nécessitent de bien utiliser les différents pouvoirs.

16/20

Second pouvoir , la bulle temporelle

Second pouvoir , la bulle temporelle

Son :

Réussie sans être inoubliable, la bande son contribue agréablement à l’atmosphère du jeu. Il est agréable de pouvoir changer la langue de la piste sonore !

15/20

Un de nombreux documents à collecter

Un de nombreux documents à collecter

Durée de vie :

Ce n’est pas le point fort du titre, mais le scénario bien ficelé ainsi que la recherche de tous les collectibles prend un temps certain.

14/20

Un exemple de texture à retardement

Un exemple de texture à retardement

VERDICT :

Nouvel exemple de titre où se mêlent adroitement jeu vidéo et cinéma, Microsoft nous offre un excellent moment de détente que je vous recommande vivement. Je n’aurais sans doute pas dit non à quelques heures de jeu supplémentaires sur ce soft prenant.

16/20


Donner votre avis !