Test Need For Speed Hot Pursuit PS3/360/PC

XBOX 360  PS3   PC                                                                      C-D


Depuis son commencement en 1995 et après des débuts prometteurs, la série Need For Speed est partie chercher d’autres horizons comme la customisation ou le réalisme avec des jeux plus ou moins bons. Les joueurs n’attendaient qu’une chose, un retour aux sources…

EDITEUR :
Electronic Arts
DEVELOPPEUR :
Criterion Studios
TYPE :
Course
MULTIJOUEURS :
Aucun
XBOX LIVE/PSN :
2 à 8 joueurs
SAUVEGARDE :
1.3 MB par sauvegarde
SORTIE :
18 Novembre 2010
CLASSIFICATION :
A partir de 7 ans

Acheter ce jeu

L’histoire d’une série cherchant son chemin

La série des Need For Speed débute en 1995 avec une jouabilité simple mais rendant accroc, recréer les courses poursuites américaines entre les chauffards et les forces de police en jeux vidéo. Le jeu cartonne et deux ans plus tard, sa suite apparaît suivi d’un spécial édition puis de Need For Speed 3 : Hot Pursuit… Ces jeux suivent les mêmes bases. La série perd son concept de départ en 2003 où elle choisit comme principal thème le tuning avec Need For Speed : Underground puis le 2… Ces jeux ne sont pas mauvais, mais la série ne cartonne plus comme avant pourtant la police est toujours de mise. En 2009 EA sort un Need For Speed avec des courses sur circuit fermé plutôt tourné vers la simulation ce qui provoquera le mécontentement des joueurs de premiers ordres. En 2010, EA confie la série à un studio renommé pour les courses arcades acquis en 2004, Criterion Studios qui est entre autre le créateur de Burnout. Voilà pour la petite histoire d’où le nom de Hot Pursuit, parti pris par EA pour officialiser le retour au source de la série.
Choisissez la couleur de votre voiture.
Tour de piste d’une renaissanceAprès être passé par le menu principal, vous arrivez sur une page un peu spécial au doux nom de Autolog. Ce système plutôt bien réalisé est une sorte de mini facebook dans le sens où vous pouvez publier des messages, des suggestions de course ou des photos à vos amis possédant le jeu. Pour publier une suggestion, un message vous alerte que vous avez battu votre score et vous pouvez le publier. Les photos peuvent être prises au niveau du garage ou en courant tout simplement. Sur cette page, vous trouverez le mode carrière qui vous permet d’évoluer que ce soit si vous êtes un chauffard ou la police. En étant chauffard, vous progressez en étant de plus en plus recherchés. Sur le tas cela veut dire que plus vous êtes recherché, plus la police aura de moyen pour vous arrêter. Tout au contraire, si vous représentez les forces de l’ordre, vous montez de grade et du coup de moyens (armes) pour interpeller un suspect. Vous trouverez plusieurs types d’armes dans le jeu allant de la simple herse aux hélicoptères en passant par les barrages de police par exemple. L’IA du jeu n’est pas exceptionnelle, mais vous offrira néanmoins des duels musclés. Plus vous montez, plus celle-ci utilisera les raccourcis et leurs armes et surtout, elle n’hésitera pas à faire faire demi-tour aux voitures. Vous trouverez également sur cette page des suggestions Autolog qui vous permet de reprendre les courses où vos amis vous ont battus. Il y a également une zone de message et le plus important, le mode multijoueur. Trois possibilités s’offre à vous : les duels pas forcément intéressants, le mode classique un peu ennuyeux, car dénué de challenge et enfin le mode course-poursuite le meilleur de tous. Dans cette partie, vous pouvez choisir le nombre de policier et de fuyard pour l’hôte hébergeant la partie à un maximum de huit joueurs ce qui rend le jeu encore plus intéressant, car par exemple vous pouvez choisir un policier et sept fuyards. Au niveau du visuel, les caisses sont représentées de façon magistrale néanmoins on regrette qu’il n’y est pas ce même effort au niveau du paysage. Chaque circuit vous offre un dépaysement et une météo différentes ainsi vous pouvez rouler en plein jour ou en pleine nuit comme par temps clair ou sous la pluie. L’ambiance sonore du jeu vous offre des musiques au rythme endiablé plutôt bien choisi et les bruitages rendent le jeu encore plus immersif entre les messages de la SCPD (police) et ceux des motorisations, on s’y croirait. Ce qui fait la force de cet épisode, c’est la sensation de vitesse et l’adrénaline que le jeu vous procure. Enfin, vous retrouverez la touche Burnout des développeurs avec les drifts et les cascades parfaitement inspirées.

Au revoir la police…
Oups !

Graphismes                                             

Les voitures sont toutes magnifiquement modélisées néanmoins les paysages sont jolis, mais pas exceptionnels tout de même.

15/20

Jouabilité  

On retrouve les sensations inspirées des premiers épisodes de la série avec néanmoins un saupoudré de Burnout. Aucun ralentissement ne vient gâcher ce plaisir et la sensation de vitesse est au rendez-vous.

  19/20   

Son

Musiques rythmés, bruitages presque parfait créent une ambiance endiablé dans ce NFS.

18/20Durée de vie

Comptez une vingtaine d’heures pour finir le solo sachant que derrière, vous trouverez un multijoueur plutôt bien rôdé. Néanmoins, il manque le multi en écran splitté, dommage…

18/20VERDICT

Un changement de développeur gagnant qui permet à ce Need For Speed de repartir sur les chapeaux de roues et oublier la perte de vitesse dont la série était victime. Vivement la suite…

18/20

 

Donner votre avis !