Test Legend of Legacy 3DS

LoL_US_LOGO

The Legend of Legacy vous propose de partir à la recherche des dieux perdus sur la petite portable de Nintendo.Un J-RPG sympathique pour le coup, explication !

ÉDITEUR:
NIS America
DÉVELOPPEUR:
Furyu
TYPE:
RPG
MULTIJOUEURS :
Aucun
Langage:
Anglais uniquement
SORTIE :
05 février 2016
CLASSIFICATION :
A partir de 12 ans
Acheter ce jeu sur 3DS

Lorsque j’ai appris le développement du RPG The Legend of Legacy par Furyu et que j’ai découvert l’équipe derrière le jeu, je dois bien avouer que je me suis mis à rêver ! Ces noms vous inspirent-ils ?

• Tomomi Kobayashi (série SaGa) à l’illustration
• Masashi Hamauzu (SaGa, Final Fantasy XIII) à la musique
• Masato Kato (Chrono Trigger) au scénario
• Kyoji Koizumi (série SaGa) – game designer
• Masataka Matsuura (999: 9 Hours, 9 Persons, 9 Doors) à la réalisation

Maintenant le jeu est sorti et ma 3DS est prête. Elle n’attend que moi pour lancer le jeu.

C’est parti mon kiki !

Avant de démarrer l’aventure vous avez le choix entre 7 personnages jouables ayant leur propre histoire et compétences. Moi j’ai opté pour Owen le mercenaire, qui va s’associer à Garnet un fidèle Saint Chevalier et à Filmia un prince grenouille (ben oui croaa) avec lesquels je vais partir pour l’île d’Avalon, une terre sacrée mystérieuse qui a refait surface, avec un seul but : en découvrir tous les trésors et les secrets.

2953564-0003

Si vous le désirez les autres aventuriers peuvent être recrutés par la suite, et intégrer votre équipe. Mais quoi qu’il en soit vous ne pourrez jamais avoir plus de 3 combattants dans votre équipe, les autres resteront sagement en réserve.

En route pour l’aventure

Au programme : une Ile, une seule ville et plein de régions à explorer remplies d’ennemis dont vous devrez venir à bout. Chaque région est découpée en plusieurs zones.

Chaque région découverte vous rapprochera de plus en plus du « sommet des dieux », alors hop au boulot !

the-legend-of-legacy-nintendo-3ds-1411802370-015

Dans ce jeu ne vous attendez pas à trouver un j-rpg classiques tels que vous les connaissez. Ici pas de quêtes secondaires, du début jusqu’à la fin votre programme quotidien sera : d’explorer, de combattre, d’examiner et d’activer ! La ville unique ne sert qu’à se reposer, à sauvegarder, à écouter les rumeurs au café, à vendre et faire des achats à l’unique boutique.

Tous les ennemis sont visibles et apparaissent en ombre sur le terrain, vous pouvez engager le combat ou le fuir comme bon vous semble, surtout que certains monstres sont assez costauds et que cela s’avère être la meilleure solution pour éviter le game over. Mais attention le fait d’opter pour «je prends la poudre d’escampette » vous fait retourner au tout début de la carte.

L’argent le nerf de l’exploration :

Partir à l’aventure c’est bien, mais sans argent ce n’est pas évident ! La solution, en plus de vendre quelques objets, se trouve dans l’exploration des zones. Chaque fois qu’une carte est complète à 100% vous pouvez la vendre à Initium (la seule ville du jeu) et faire ainsi l’acquisition de nouveaux objets et de nouvelles cartes pour partir vers d’autres zones inexplorées.

maxresdefault

Graphismes :

Même s’ils sont techniquement à la ramasse face à ce que l’on trouve en ce moment sur la 3DS, la réalisation est plutôt bien réussie. Les environnements sont très colorés, les différentes régions que nous traversons tout le long du jeu sont très variées. Le chara design est très proche d’un certain Bravely Default. On ne va pas s’en plaindre.

15/20

Jouabilité :

Comme précisé plus haut, le jeu est une succession de phases d’exploration et des combats au tour par tour. Chacun de vos personnages possède plusieurs types d’armes et vous pouvez attribuer à chacun d’eux une position : Attaque, Garde ou Soutien. Evidemment plus vous utilisez une de ces positions plus son efficacité augmente. Lors des combats vous pouvez également passer un contrat avec un esprit, vous permettant ainsi d’utiliser des techniques spéciales les « Spirits Arts ». Il y a quatre éléments : l’eau, le vent, le feu et les ténèbres. Mais vos ennemis malheureusement peuvent faire de même de leur côté. Un petit didacticiel aurait été le bienvenu afin de mieux maîtriser le mode de combat, celui-ci étant assez confus au début, surtout que l’on se retrouve quelquefois face à des monstres assez coriaces et présentant un joli challenge.

16/20

2953561-0004

Son :

Avec Hamauzu à la composition de l’OST on s’attendait à ne pas être déçu, et ce fut le cas ! De jolies petites mélodies accompagnent le titre. Vous pouvez en avoir un petit aperçu dans la vidéo ci-après !

18/20

Durée de vie :

Il faut environ 30/40 heures pour venir à bout d’une première partie.

16/20

VERDICT :

J’avais trouvé ce jeu très alléchant sur le papier, mais j’ai été déçu de son aspect final. Certes les combats sont très tactiques, mais je déplore la difficulté aléatoire. Il manque également une vraie histoire comme savent souvent bien le faire les développeurs de j-rpg. Le jeu n’est pas mauvais en soi mais face à ce qui sort actuellement dans le même genre sur la petite portable de Nintendo il n’y a pas photo ! Legend of Legacy est à réserver aux fans absolus de donjon-rpg qui n’ont pas peur des challenges.

15/20

 


Donner votre avis !