Test God of War sur playstation 4, le meilleur de la série ?

Logo God of War

God of War étant connu et reconnu comme l’une des licences les plus fortes chez Sony, l’annonce d’un nouvel épisode a naturellement fait frémir le monde du jeu vidéo. L’impatience de retrouver Kratos a rapidement gagné le cœur des joueurs. Mais qu’est devenu notre spartiate préféré après son affrontement avec Zeus ?

Logo 2 God Of War

ÉDITEUR :Screenshots God of War
Sony
DÉVELOPPEUR :
SIE Santa Monica Studio
TYPE :
Beat’em all
MULTIJOUEURS :
Non
PLACE SUR DISQUE DUR :
À partir de 46,07Go
SORTIE :
20 avril 2018
CLASSIFICATION :
A partir de 18 ans.

Une vraie bête ?

God of war, ce n’est plus simplement une licence, c’est un univers à part entière qui a su, au fil des ans, s’imposer comme un poids lourd vidéoludique. Incontournable pour les amateurs de la console japonaise, le studio travaillait sans aucun doute sous pression, mais…

A l’instar des précédents épisodes, cette version 2018 a immédiatement su trouver l’appréciation des testeurs du monde entier comme en témoigne la note métacritique qui a atteint des sommets, et ce, dès la sortie du soft !

On imagine que les développeurs ont eu pour priorité de renouveler la saga, revoyant en profondeur la manière dont les aventures de Kratos se déroulent dans cet opus. Le temps est aux changements et ils sont nombreux…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

The north is coming!

Le temps a passé depuis les débuts de la saga sur Ps2 en 2005 et l’époque où Kratos se contentait de suivre un “simple” couloir pour démolir les dieux grecs est révolue.

Aujourd’hui, un vaste chemin s’ouvre au guerrier, qui, au cours de son périple, peut s’orienter vers les différents objectifs secondaires d’un semi open-world bienvenu.

Si l’on s’attarde sur cet environnement, il est essentiel de préciser que la visite de l’Olympe est terminée. L’action prend maintenant place dans le domaine des dieux nordiques : montagnes enneigées, cours d’eau gelés et autres joyeusetés des climats froids sauront vous accueillir. Nul doute que beaucoup de joueurs en profiteront pour parfaire leurs connaissances ou découvrir cette mythologie venue du froid !

Autre modification notable, même si le combattant chauve est un solitaire convaincu, il est  maintenant accompagné du jeune Atreus, qui n’hésite pas non plus à se jeter dans la bataille.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par ma barbe…

L’arrivée sur les terres du nord, l’apparition de quêtes secondaires, ainsi que cette compagnie nouvelle ne sont que trois des nombreuses modifications apportées par la refonte de la série.

Sans dévoiler le scénario, il nous est possible de dire que le rythme de l’aventure trouve un juste équilibre entre action et séquences calmes. Les quêtes et objectifs annexes donnent, quant à eux, davantage de profondeur au background et aux zones à explorer.

Les graphismes font d’ailleurs la part belle à ces contrées : les décors ne se limitent pas au blanc neigeux, mais il faudra les découvrir par vous-même, nous ne pourrons en dire plus sans risque de spoiler. Les animations ne sont pas en reste, les mouvements semblent naturels même si exécutés avec une puissance brute qui transparaît clairement lors des affrontements.

Ces derniers ont grandement évolué : moins bourrins, mais toujours aussi furieux. La présence d’un allié change les stratégies et la manière d’aborder les ennemis qui donnent régulièrement du fil à retordre. L’inspiration Dark Soul se ressent et la difficulté progressive donne tout de même des allures de Die & Retry à certains combats.

Les amateurs du genre seront aux anges tandis que les autres pourront se rabattre sur les niveaux de difficultés inférieurs pour se faciliter la tâche.

Nous l’évoquions plus haut, Kratos n’est plus seul pour avancer, son fils Atreus l’accompagne. Si le jeune homme est suffisamment extraverti pour deux, le père conserve un caractère assez dur, mais il est intéressant d’observer leur relation évoluer au fil du temps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un vent de fraîcheur sur la franchise ?

Il faudra compter de nombreuses heures de jeu pour clore ce scénario qui insuffle un renouveau à la saga. La durée de vie est plus que conséquente si l’on tient compte de toutes les tâches annexes et des recherches d’objets/informations à collectionner.




L’ambiance se parfait à travers une bande sonore magnifique. Les bruitages sont adaptés aux différents contextes, et les musiques, tantôt grandioses, tantôt discrètes selon les circonstances le sont tout autant. Les doubleurs sont à féliciter pour la justesse des dialogues en français. Seule la synchro labiale est parfois légèrement décalée pour les plus tatillons.

L’équipement est maintenant géré grâce à un tout nouveau système qui s’inspire des RPG. On y trouve du craft, des améliorations, des collectes de matériaux, des accessoires,… Bien sûr, différents choix existent pour s’adapter au style de chacun.

Savamment orchestré, le mix de ces éléments devrait vous scotcher à la manette, comme ce fut le cas pour nous…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Graphismes :

Sans conteste un des nombreux points forts du jeu, les textures sont nettes, les environnements riches et variés.

19/20

 Screenshots God of War 21

Jouabilité :

Très simple et aisée à prendre en main, certains combats demandent cependant de faire preuve de dextérité.

19/20

 Screenshots God of War 22

Son :

Bruitages, voix, musiques, tout contribue à l’ambiance épique du jeu.

18/20

 Screenshots God of War 23

Durée de vie :

L’arrivée d’un monde semi-ouvert dans l’univers de God of War rajeunit la saga apportant une approche différente et augmentant dans le même temps la durée de vie du jeu.

18/20

 Screenshots God of War 24

VERDICT :

Que dire ? God of War cuvée 2018 est assurément un des titres à posséder sur Ps4 et sans aucun doute un des meilleurs jeux de cette année ! Ce changement de cadre pour Kratos lui sied à merveille, pour le plus grand plaisir des joueurs bien entendu ! Vivement la suite…

19/20

 

Donner votre avis !