Test Driver San Francisco

XBOX 360  PS3   PC                                                                   C-D

En 1999 est né une série… Un épisode marquant par plusieurs aspects et malgré des suites peu spectaculaires les joueurs ont soutenu cette série devenue une légende en un épisode. Ubisoft effectue un retour aux sources…  

ÉDITEUR :

Ubisoft

DÉVELOPPEUR :
Ubisoft Reflexions
TYPE :
Course
MULTIJOUEURS :
2 joueurs en écran splitté
XBOX LIVE/PSN :
2 à 8 joueurs en ligne
SORTIE :
1er septembre 2011
CLASSIFICATION :
A partir de 12 ans

Acheter ce jeu


Petite Histoire

La série débuta en 1999 avec un épisode d’anthologie créer par le studio britannique Reflections avec en développeur un certain Martin Edmondson et distribuer par Atari. Après quelques désaccords, ce développeur au talent certain est parti du studio sans oublier d’emmener une bonne partie des créateurs de cette Licence avec lui.  Par la suite, la série Driver tomba dans le jeu classique et moyen pour ne pas dire médiocre. Mais surprise ! En 2006, Ubisoft rachète le studio et du même coup la Licence Driver et fais revenir l’équipe originale pour effectuer un retour aux sources de la série à la manière D‘EA avec Need For Speed pour une sortie programmée fin 2010. Mais voilà, fin 2010 le jeu n’est pas tout à fait près et Ubisoft le repousse d’un an pour un peaufinage en bonne et dû forme. Depuis les joueurs patientent avec acharnements et ils n’ont pas tout à fait tort…

Une vue intérieure sympa !
Retour aux sources et nouveautés

Ainsi on retrouve John Tanner 6 mois après la fin de Driv3r. Pour les retardataires John s’était pris une balle dans le dos et avait fini par arrêter son ennemi juré Charles Jericho. Dans cet épisode, pas de chance Jericho s’échappe alors qu’il est transféré pour être jugé. Tanner s’en doutait et une course-poursuite du tonnerre débute où malheureusement, après un accident spectaculaire, celui-ci rentre dans le coma… Le jeu débute réellement à ce moment-là où un nouvel élément de gameplay apparaît, le Shift. En fait, dans son coma Tanner continue la capture de Jericho et dans ce monde parallèle, il peut rentrer dans la peau de tous les conducteurs de San Francisco. D’ailleurs cet élément est le thème principal du jeu et tout est centré autour de celui-ci. Ainsi en l’activant, vous arrivez sur un plan de San Francisco vu du dessus à la manière d’un bon vieux GTA et à partir de là vous pouvez choisir la voiture que vous voulez et chose plutôt intéressante, les caractéristiques de celle-ci sont indiquées. D’ailleurs en parlant de GTA, finit les balades à pieds. Vous aurez le droit à de la course pur avec de bonnes doses d’adrénaline. Quand à l’histoire, elle ne casse pas des briques mais les cinématiques sont magnifiques et par ailleurs, vous aurez la possibilité de les revoir. Les voitures ont été soignées mais les arrière-plans en ont souffert. Etrange par ailleurs de retrouver des voitures de toutes les époques dans ce jeu aux ambiances 1970 mais bon on ne relèveras pas.

En mode Shift
En conclusion


Un excellent divertissement qui comblera les fans de conduite et de course-poursuite. Bien différents d’un Need For speed, il comblera tout de même largement vos attentes…


Un petit carton…^^


Graphismes
San Francisco est bien modélisé dans son ensemble. Rien à redire au niveau des voitures néanmoins en arrière plan c’est lisse et un peu terne. Le multi quant à lui perd en splendeur. Gros point par contre pour les cinématiques!

15/20

Jouabilité  

Jouabilité classique des jeux de voiture mais gros point pour l’adrénaline grâce au Shift qui rend le gameplay nerveux à souhait surtout en multi. IA légèrement décevante.

18/20

Son
L’ambiance de San Francisco des années 1970 est parfaitement reproduite.

17/20

Durée de vie

Comptez à peu près 10 heures pour l’aventure principale, rajoutez les quêtes annexes et le multijoueur. Dommage que certaines missions se répètent et qu’on soit obliger parfois de finir une quête annexe pour continuer l’aventure principale.

13/20

VERDICT

Malgré les quelques défauts qui viendront vous perturber, le jeu est agréable et les sensations sont là…

16/20

 

 

En commandant vos produits via ce blog, vous contribuez à son développement ! 

L’Édition collector

 

En commandant vos produits via ce blog, vous contribuez à son développement !

Donner votre avis !