Magic : Wizard of the Coast contre-attaque

Les procès se multiplient dans l’univers du jeu vidéo. Les créateurs du jeu de cartes à collectionner Hex : Shards of Fate se trouvent sur la sellette. Wizard of the Coast, éditeur du fameux Magic a en effet décidé d’attaquer cet envahisseur. Détails.

Les procès bourgeonnent

Dernièrement, Zenimax Media ou Gearbox ont intenté un procès contre Interceptor et 3D Realms afin d’empocher une partie des bénéfices apportés par cette création d’Oculus VR. Sous la pression judiciaire, les firmes concernées ont dû faire des modifications sur leur futur APRG. Actuellement, c’est au tour des concepteurs de Hex : Shards of Fate, Cryptozoic Entertainment, de faire l’objet d’une attaque en justice. Ils se sont en effet attiré la colère de l’éditeur du célèbre jeu de cartes à collectionner Magic : Wizards of the Coast.

En juin 2013, Cryptozoic Entertainment a touché le jackpot grâce à Kickstarter. À la base, il avait demandé 300.000 dollars pour financer Kickstarter. Ses espoirs ont été largement dépassés, car il a obtenu au final 2,2 millions de dollars. Il doit maintenant prévoir d’amputer sur ce montant les 500.000 dollars réclamés par les avocats de Wizards of the Coast.

Les raisons de l’attaque en justice

En cette période de lancement de la bêta fermée du jeu, l’éditeur de Magic estime que Hex : Shards of Fate reprend certaines caractéristiques graphiques de sa création ainsi que les mécaniques de son jeu de cartes à collectionner. Les développeurs du jeu pointé du doigt démentent formellement cette accusation et ont publié récemment un communiqué dans ce sens.

De son côté, Hearthstone de Blizzard enregistre un succès grandissant. Il faut donc s’attendre à une intensification de la concurrence dans l’univers des jeux de cartes.

Donner votre avis !